Profil de qualification avec critères de performance des divérentes compétences opérationnelles de la profession




A: Relever les informations préalables et les antécédents du cas

Description du processus de travail

Les physiothérapeutes pour animaux diplômés (PAD) relèvent toujours en premier lieu toutes les informations disponibles et les antécédents de l'animal à traiter. Ce n'est qu'en recueillant toutes les informations concernant le cas et en les analysant que le PAD peut planifier un traitement de manière ciblée et économique.

Il établit dans un premier temps un dossier du cas avec les données déjà connues concernant l'animal à traiter et son propriétaire.

Lors de l'entretien avec le propriétaire de l'animal, il identifie d'autres sources d'information éventuelles comme par exemple le diagnostic du médecin vétérinaire, les antécédents médicaux, les radiographies ou les rapports opératoires. Il collecte ces éléments de manière ciblée et les analyse en fonction du cas.

Si nécessaire, il prend contact avec le vétérinaire traitant, les professionnels et les spécialistes concernés et leur demande des informations complémentaires.

Pour analyser l'ensemble des informations, le PAD utilise le clinical reasoning ainsi que le concept flag.

Sur la base des informations préalables, le PAD est déjà en mesure de préparer le matériel thérapeutique avant la visite de l'animal.

Contexte

Avant la visite chez le PAD, le propriétaire de l'animal a souvent déjà consulté d'autres professionnels qui ont effectué divers examens et mis en place divers traitements. Pour bien se préparer au premier contact et pouvoir le préparer efficacement, le PAD doit s'informer auprès du propriétaire de l'animal au sujet de ces examens et traitements ainsi que des analyses, radios et autres documents éventuellement disponibles.La collecte, l'étude et l'analyse indépendante et rigoureuse de ces documents est une condition importante pour se préparer à l'examen de l'animal. L'oubli de certains éléments peut entraver la suite du processus en rendant nécessaire de revenir sur certaines décisions ultérieures et sur certaines mesures adoptées, ce qui constituerait une charge physique, psychique et financière inutile pour l'animal et son propriétaire.

Lors du contact avec le propriétaire de l'animal, le PAD doit souvent faire preuve d'insistance mais aussi d'empathie, car celui-ci- n'est pas toujours conscient de l'importance des informations en sa possession et peut oublier de les mentionner. Le PAD reste calme dans les situations stressantes, par exemple lorsque le propriétaire de l'animal est perturbé par l'état actuel de son animal. Éventuellement, le PAD prend aussi directement contact avec les professionnels qui connaissent déjà l'animal pour obtenir des informations complémentaires précises, ciblées et pertinentes pour le traitement.

Sur la base de ces informations, le PAD se fait déjà une première idée du cas.Il analyse s'il s'agit d'un cas relevant du physiothérapeute pour animaux ou du médecin vétérinaire et en tire les premières conséquences pour la suite.Il reconnaît en particulier s'il est possible de traiter adéquatement l'animal via la physiothérapie pour animaux ou si l'on se heurte aux limites de la profession et qu'il faut rediriger l’animal. Il repère également les premiers signes de maladie contagieuse, d'épizooties ou encore d'une infraction à la loi sur la protection des animaux et prend en compte ces signes dans la suite du processus.

Lors de la collecte des informations préalables et des antécédents, le PAD utilise la méthode du clinical reasoning pour

établir une première hypothèse. Sur cette base, il analyse une première fois les facteurs de risque possible et les diagnostics différentiels (concept flag).Il est en mesure d'élaborer à tout moment et de manière responsable une réflexion sur ces premières hypothèses et analyses, de les remettre en question de manière critique et de les corriger.Par ailleurs, il les documente rigoureusement.

Compétences opérationnelles professionnelles

Dispositions thématiques plus précises /
Contenus

Critères de performance

Les physiothérapeutes pour animaux diplômés sont capables de:

A1-Ouvrir le dossier du cas avec les données de contact.

Documentation

  • Obtenir toutes les données de contact pertinentes et les documenter dans le dossier du cas.

A2- Utiliser et intégrer les informations du propriétaire de l'animal relatives au cas en fonction de la situation.

Anatomie fonctionelle, biomécanique, pathologie

Clinical reasoning, facteurs de risque (concept flag), loi sur la protection des animaux,

épizooties, maladies contagieuses,

Relation client/communication

  • utiliser la méthode du clinical reasoning correctement sur le plan scientifique.
  • utiliser correctement le concept flag sur le plan scientifique.
  • sur la base des informations, établir une première hypothèse rigoureuse sur le plan scientifique.
  • sur la base de cette hypothèse, estimer de manière rigoureuse sur le plan scientifique s'il s'agit d'un cas relevant du physiothérapeute pour animaux ou du médecin vétérinaire.

A3- En contact avec le vétérinaire qui a adressé le client ou d'autres spécialistes, collecter d'autres informations importantes relatives au cas et les analyser.

Anatomie fonction., biomécanique, pathologie

Clinical reasoning

Facteurs de risque (concept flag)

Éthologie de l'animal

Relation client

Communication

  • utiliser la méthode du clinical reasoning correctement sur le plan scientifique.
  • utiliser correctement le concept flag sur le plan scientifique.
  • sur la base des informations, établir une première hypothèse rigoureuse sur le plan scientifique.
  • sur la base de cette hypothèse, estimer de manière rigoureuse sur le plan scientifique s'il s'agit d'un cas relevant du physiothérapeute pour animaux ou du médecin vétérinaire.

A4- Analyser et intégrer les autres informations documentées relatives au cas.

Anatomie fonction., biomécanique, pathologie

Clinical reasoning, facteurs de risque (concept flag), loi sur la protection des animaux,

épizooties, maladies contagieuses,

Éthologie de l'animal

  • Déterminer les sources permettant d'obtenir les informations nécessaires et les analyser.
  • Intégrer les informations obtenues à partir de ces sources de manière rigoureuse dans l'analyse du cas.

A5- Préparer le matériel thérapeutique sur la base de ces informations préalables.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Clinical reasoning

Facteurs de risque (concept flag)

Éthologie de l'animal

  • reconnaître sur la base des informations préalables quel est le matériel thérapeutique requis.
  • préparer le matériel thérapeutique nécessaire.

Méthodes et procédés spéciaux

Compétences sociales et personnelles

M2- Effectuer l'analyse des facteurs de risque (concept flag) de manière cyclique et cohérente.

S1- Témoigner d'une claire compréhension de son rôle et de valeurs éthiques en tant que physiothérapeute pour animaux.

M3- Appliquer le procédé du clinical reasoning de manière cyclique et cohérente.

S2- Reconnaître, citer et respecter les compétences et les limites de sa propre profession.

M5- Identifier les cas de maladies contagieuses et d'épizooties et prendre les mesures nécessaires.

S3- Avoir une réflexion critique et remettre en question ses propres décisions et actions.

M6- Identifier les infractions à la loi sur la protection des animaux et prendre les mesures nécessaires.

S5- Respecter ses propres limites physiques et psychiques et savoir se régénérer.

 

S6- Pendant l'ensemble du processus, instaurer une relation de confiance avec l'animal et son propriétaire.

 

S7- Avoir des entretiens ciblés avec le propriétaire de l'animal et les autres parties prenantes.

 

S9- Garder son calme dans les situations stressantes.

 

S10- Agir de manière écologique.





B: Élaborer le diagnostic de physiothérapie de l'animal de manière complète et documentée

Description du processus de travail

Les physiothérapeutes pour animaux diplômés (PAD) établissent à partir du premier contact une relation de confiance avec l'animal et son propriétaire. Cette relation de confiance est une condition pour pouvoir élaborer un diagnostic complet et comprendre l'entourage de l'animal.

Pour procéder à l'anamnèse, le PAD prend en compte plusieurs aspects. Il intègre les diagnostics différentiels, les signes de maladies contagieuses/d'épizooties et les situations relevant de la loi sur la protection des animaux. Il utilise pour ce faire le concept flag de manière cohérente.

Pour établir le diagnostic de physiothérapie, le PAD intègre comme élément indispensable la perception subjective du problème par le propriétaire de l'animal.

Le PAD analyse et apprécie en outre, par ses propres observations, le comportement et l'apparence de l'animal. Il évalue aussi durant l'inspection l'animal immobile et en mouvement en fonction de son état de santé et de sa problématique. Il continue de cerner la problématique en palpant les différents tissus et en examinant la mobilité des articulations. Après chaque étape du diagnostic, il revoit l'hypothèse et consulte éventuellement le concept flag.

S'il lui manque encore des éléments pour établir le diagnostic, le PAD réalise des tests spécifiques et complémentaires en fonction du cas, pour préciser la problématique.

Le PAD contrôle également les divers équipements et appareils qui sont utilisés dans les activités avec l'animal pour voir si ceux-ci sont bien choisis et adaptés.

Pour l'analyse fonctionnelle du problème, le PAD met en relation toutes les données relevées et les met en rapport avec le problème formulé par le propriétaire de l'animal ainsi qu'avec le diagnostic du médecin vétérinaire (s'il existe). Sur cette base, le physiothérapeute pour animaux confirme, réfute ou reformule l'hypothèse de départ. Il reconnaît lorsque le traitement de physiothérapie atteint ses limites et en informe le propriétaire de l'animal.

L'analyse fonctionnelle du problème, d'une importance égale au diagnostic de physiothérapie, est pour finir documentée par le PAD dans un formulaire spécifique et de manière compréhensible.

Contexte

L'organisation réfléchie du premier contact et de l'entretien portant sur l'anamnèse sont d'une importance cruciale pour la suite du traitement et la collaboration du PAD avec l'animal et son propriétaire. Le PAD doit donner à celui-ci la possibilité de prendre contact avec lui librement et sans stress.

Le PAD prend au sérieux la perception subjective qu'a le propriétaire de son animal et de son problème, en tient compte et l'objective dans sa démarche de physiothérapeute. Le PAD mène la conversation avec le propriétaire de l'animal en faisant preuve d'une grande capacité d'empathie. Via des questions ciblées, il obtient les informations nécessaires pour établir le diagnostic.

Pour poser un diagnostic pertinent, le PAD doit aussi créer pour l'animal un cadre permettant de travailler dans un environnement calme, détendu, sans élément perturbateur, par exemple en respectant les horaires de ses repas, en évitant un sol inconfortable ou en corrigeant le propriétaire de l'animal d’une manière inappropriée de sa façon de tenir l'animal.

La formulation de l'analyse fonctionnelle du problème est une tâche multidimensionnelle et complexe qui demande la réunion de nombreuses facultés de la part du PAD. Le PAD est en mesure de collecter en peu de temps un maximum d'informations pertinentes pour la physiothérapie et de les mettre en rapport. Pour cela, il procède de façon méthodique et établit le diagnostic en s'appuyant sur le clinical reasoning. Pour déterminer la structure anatomique qui est la principale cause du problème, le PAD doit connaître et saisir les liens dans le corps de l'animal. Le PAD dispose pour cela de connaissances solides sur l'anatomie fonctionnelle, la biomécanique et la pathologie, d'une très bonne connaissance des différentes techniques de physiothérapie, d'un bon sens de l'observation et d'une capacité à s'adapter à des conditions qui changent rapidement (par exemple un animal excité, des conditions météorologiques instables, un propriétaire d'animal perturbé sur le plan émotionnel). Pour élaborer un diagnostic précis, le PAD doit également avoir une connaissance approfondie des possibilités d'activités avec des animaux (par exemple dans le sport, le travail ou durant les loisirs) et des problèmes qui peuvent en résulter ainsi que des appareils et équipements spécifiques.

Le diagnostic de physiothérapie, l'analyse fonctionnelle du problème et l'hypothèse basée sur ces éléments constituent la base d'une intervention de physiothérapie.Ce sont les conditions préalables à un traitement complet et ciblé de l'animal.


Compétences opérationnelles professionnelles

Dispositions thématiques /
Contenus

Critères de performance

Les physiothérapeutes pour animaux diplômés sont capables de:

B1- Établir un contact avec l'animal et son propriétaire lors des présentations.

Relation client

Éthologie de l'animal

épizooties, maladies contagieuses et législation sur la protection des animaux

Facteurs de risque (concept flag)

  • établir le premier contact de manière réfléchie et individuelle en s'adaptant aux personnes
  • obtenir un accès privilégié à l'animal en adoptant un comportement approprié.

B2- Établir l'anamnèse et cerner l’entourage de l'animal (y compris en évaluant le diagnostic différentiel).

Clinical reasoning

Facteurs de risque (concept flag)

Éthologie de l'animal

épizooties, maladies contagieuses et législation sur la protection des animaux

Pathologie

  • collecter de manière ciblée les informations pertinentes pour le diagnostic et observer en même temps le comportement de l'animal.
  • évaluer correctement les diagnostics différentiels et les intégrer dans l'anamnèse.
  • reconnaître les maladies/épizooties et infractions à la loi sur la protection des animaux et prendre les mesures adaptées.

B3- Intégrer la perception subjective du propriétaire de l'animal dans le diagnostic.

Relation client

Clinical reasoning

Facteurs de risque (concept flag)

Pathologie

  • prendre en compte la perception subjective du propriétaire de l'animal.
  • intégrer la perception subjective du problème dans le diagnostic.

B4- Analyser et évaluer l'état de santé et la problématique de l'animal de manière exhaustive et multidimensionnelle.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Palpation, techniques de traitement des articulations

Clinical reasoning

Facteurs de risque (concept flag)

Éthologie de l'animal

Relation client

  • via ses propres observations, l'inspection, la palpation et l'examen de la mobilité des articulations, établir, indiquer et analyser de manière rigoureuse l'état de santé actuel de l'animal.
  • procéder correctement à toutes les étapes du diagnostic et les adapter en fonction de l'animal.
  • en s'appuyant sur le diagnostic, vérifier l'hypothèse et la reformuler si nécessaire.
  • instruire le propriétaire de l'animal pendant le diagnostic de manière correcte et adaptée à la situation.
  • identifier et éliminer tous les facteurs de risque et sources de danger pendant l'élaboration du diagnostic.

B5- Réaliser des tests spécifiques et complémentaires en fonction du cas.

Techniques spéciales d'examen

Clinical reasoning

Facteurs de risque (concept flag)

Éthologie de l'animal

  • décider de manière fondée sur le plan scientifique s'il convient de réaliser des tests et des examens spécifiques et complémentaires.
  • réaliser des tests et des examens spécifiques et complémentaires de manière correcte sur le plan scientifique et adaptée à la situation.
  • compléter le diagnostic sur cette base de manière correcte et professionnelle.

B6- Vérifier que les appareils présents et l'équipement de l'animal sont adaptés.

Activités de l'animal

Équipement et connaissances des appareils

Relation client

  • vérifier que les appareils et les équipements sont adaptés et bien utilisés.
  • conseiller le propriétaire de l'animal à ce sujet.

B7- Reconnaître les limites des possibilités de la physiothérapie pour animaux et agir en fonction de la situation.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Législation sur la protection des animaux

Relation client

  • analyser et justifier de manière scientifique si la physiothérapie se heurte à ses limites.
  • analyser et justifier de manière scientifique la suite du processus.

B8- Mettre en relation les différents relevés, informations, le diagnostic du vétérinaire ainsi que le problème formulé par le propriétaire de l'animal et, sur cette base analyser, définir et documenter le problème fonctionnel de l'animal.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie, clinical reasoning

Facteurs de risque (concept flag)

Documentation

  • mettre en lien toutes les données relevées de manière rigoureuse et les rapporter au problème formulé par le propriétaire de l'animal et au diagnostic du vétérinaire.
  • indiquer la structure physique à l'origine du problème et analyser son effet dans le corps de l'animal.
  • documenter les problèmes fonctionnels de manière scientifiquement correcte ainsi que compréhensible sur le plan linguistique.

Méthodes et procédés spéciaux

Compétences sociales et personnelles

M1- Analyser et appliquer ses connaissances anatomiques et biomécaniques de manière fonctionnelle et pertinente selon le cas.

S1- Témoigner d'une claire compréhension de son rôle et de valeurs éthiques en tant que physiothérapeute pour animaux.

M2- Effectuer l'analyse des facteurs de risque (concept flag) de manière cyclique et rigoureuse.

S2- Reconnaître, citer et respecter ses propres compétences et limites professionnelles.

M3- Appliquer le procédé du clinical reasoning de manière cyclique et rigoureuse.

S3- Avoir une réflexion critique et remettre en question ses propres décisions et actions.

M4- Maîtriser les différentes techniques et mesures de physiothérapie (drainage lymphatique manuel, techniques de traitement des tissus mous, techniques de traitement des articulations, techniques d'utilisation des appareils, thérapie active).

S4- Faire preuve de flexibilité lorsque la situation de l'animal évolue et que de nouvelles questions se posent en rapport avec la maladie et la problématique de l'animal.

M5- Identifier les cas de maladies contagieuses et d'épizooties et prendre les mesures nécessaires.

S6- Pendant l'ensemble du processus, instaurer une relation de confiance avec l'animal et son propriétaire.

M6- Identifier les infractions à la loi sur la protection des animaux et prendre les mesures nécessaires.

S7- Avoir des entretiens ciblés avec le propriétaire de l'animal et les autres parties prenantes.

 

S8- Formuler et expliquer les éléments de physiothérapie utilisés de manière adaptée à son interlocuteur.

 

S9- Garder son calme dans les situations stressantes.




C: Planifier et documenter le traitement de l'animal

Description du processus de travail

En s'appuyant sur l'élaboration et la définition préalables du diagnostic de physiothérapie, le physiothérapeute pour animaux (PA) documente les objectifs à court et à long terme du traitement. Ces objectifs peuvent se rapporter au domaine de la prévention, des soins aigus et de la rééducation.

Sur la base des objectifs thérapeutiques, le PA détermine les mesures thérapeutiques adéquates. Il utilise le concept flag ainsi que le clinical reasoning pour identifier les facteurs de risque et les contre-indications et adapter les mesures thérapeutiques.

Durant ce processus, le PA reconnaît et respecte les limites des possibilités de la physiothérapie pour animaux ainsi que ses propres compétences professionnelles et agit en fonction de la situation.

Il planifie et documente ensuite les étapes du traitement en détail.

Pour contrôler et évaluer le déroulement du traitement, le PA doit établir et documenter dès le début des critères et des indicateurs objectifs.

Il choisit les méthodes thérapeutiques adéquates et les documente afin de vérifier régulièrement leur efficacité.

Pour finir, le PA discute du plan de traitement qu'il a élaboré avec le propriétaire de l'animal.

Contexte

Le PA élabore un plan de traitement à l'aide d'étapes définiesscientifiquement et articulées: analyse exhaustive du problème – établissement des objectifs de traitement – établissement des mesures thérapeutiques et de leur ordre – choix des méthodes thérapeutiques. La méthode du clinical reasoning doit être utilisée de manière rigoureuse.

La planification du traitement est complexe et exige une haute capacité de réflexion et un grand sens des responsabilités de la part du PA. Le PA doit remettre en question et éventuellement modifier de manière cyclique et critique toutes les étapes du plan. Cela seul lui permet d'épargner à l'animal et à son propriétaire des charges inutiles dues à des mesures thérapeutiques non pertinentes.

À chaque étape, le PA doit donc prendre en compte les pathologies, les facteurs de risque, des données comme l'âge, la race et le type d'activités, l'environnement de l'animal (par exemple élevage, propriétaire de l'animal) et les aspects écologiques. Le PA doit en outre reconnaître si ses propres compétences professionnelles sont suffisantes pour traiter ce cas ou s'il doit rediriger le client.

Le PA doit avoir des connaissances approfondies concernant l'anatomie fonctionnelle, la biomécanique et la pathologie, de bonnes connaissances méthodologiques du clinical reasoning et du concept flag ainsi qu'une expérience professionnelle variée dans le traitement des animaux. Il doit être en mesure de prévoir le déroulement du traitement selon le cas à l'aide de critères et d'indicateurs scientifiques, et reconnaître à temps s'il doit modifier et adapter le traitement.

Le PA doit connaître toutes les méthodes propres à la physiothérapie, connaître leurs avantages et leurs inconvénients ainsi que leur domaine d'application et pouvoir les appliquer au cas individuel. Les méthodes de la physiothérapie incluent le drainage lymphatique manuel, les techniques de traitement des tissus mous, les techniques de traitement des articulations, l'utilisation d'appareils et la thérapie active.

Pour évaluer le déroulement du traitement et pour diriger éventuellement le client vers d'autres professionnels, le PA doit formuler et documenter le plan de traitement de manière rigoureuse et compréhensible pour les autres professionnels. Il utilise pour cela la terminologie approuvée.

Le PA est en outre capable d'expliquer le plan de traitement individuel dans un langage compréhensible pour le propriétaire de l'animal et d'en discuter avec lui. Il aborde les incertitudes et les questions éventuelles du propriétaire de l'animal en cherchant à les élucider et en faisant preuve de compréhension.


Compétences opérationnelles professionnelles

Dispositions thématiques plus précises/
Contenus

Critères de performance

Les physiothérapeutes pour animaux diplômés sont capables de:

C1- Formuler et documenter l'objectif à court et à long terme du traitement.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

  • définir, formuler, justifier et documenter l'objectif à court et à long terme du traitement sur la base du diagnostic et de l'analyse fonctionnelle du problème;
  • indiquer et justifier de manière rigoureuse dans quel domaine thérapeutique se situent les objectifs (prévention, soins aigus, rééducation).

C2- Établir les mesures de traitement adéquates et reconnaître les contre-indications ainsi que documenter les mesures de traitement.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Clinical reasoning
concept flag

  • établir, justifier et documenter de manière rigoureuse les mesures de traitement adéquates.
  • utiliser correctement et de manière rigoureuse le concept flag et le clinical reasoning.

C3- Reconnaître les limites des possibilités de la physiothérapie pour animaux et agir en fonction de la situation.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Législation sur la protection des animaux

Concept flag

  • analyser et justifier de manière scientifique si la physiothérapie se heurte à ses limites.
  • analyser et justifier de manière scientifique la suite du processus.

C4- Planifier et documenter les mesures thérapeutiques.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Clinical reasoning
concept flag

  • planifier, justifier et documenter rigoureusement et en fonction de l'animal les différentes étapes de traitement
  • utiliser correctement et de manière rigoureuse le concept flag et le clinical reasoning.

C5- Établir et documenter des critères et des indicateurs pour mesurer l'évolution attendue.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Clinical reasoning
concept flag

  • établir, justifier et documenter rigoureusement des critères et des indicateurs objectifs, réalistes, mesurables et vérifiables, qui permettent de suivre le déroulement du traitement.
  • utiliser correctement et de manière rigoureuse le concept flag et le clinical reasoning.

C6- Choisir et documenter les méthodes thérapeutiques adéquates.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentationméthodes thérapeutiques

clinical reasoning
concept flag

  • choisir de manière fondée et documenter scientifiquement les méthodes thérapeutiques adéquates.
  • utiliser correctement et de manière rigoureuse le concept flag et le clinical reasoning.

C7- Discuter du plan thérapeutique avec le propriétaire de l'animal.

Relation client

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic

  • formuler, justifier et discuter avec le propriétaire de l'animal du plan thérapeutique en s'adaptant à l'interlocuteur.
  • répondre aux questions du propriétaire de l'animal de manière rigoureuse et compréhensible.
  • répondre aux incertitudes du propriétaire de l'animal de manière adéquate.

Méthodes et procédés spéciaux

Compétences sociales et personnelles

M1- Analyser et appliquer ses connaissances anatomiques et biomécaniques de manière fonctionnelle et pertinente selon le cas.

S2- Reconnaître, citer et respecter ses propres compétences et limites professionnelles.

M2- Effectuer l'analyse des facteurs de risque (concept flag) de manière cyclique et rigoureuse.

S3- Avoir une réflexion critique et remettre en question ses propres décisions et actions.

M3- Appliquer le procédé du clinical reasoning de manière cyclique et rigoureuse.

S4- Faire preuve de flexibilité lorsque la situation de l'animal évolue et que de nouvelles questions se posent en rapport avec la maladie et la problématique de l'animal.

M4- Maîtriser les différentes techniques et mesures de physiothérapie (drainage lymphatique manuel, techniques de traitement des tissus mous, techniques de traitement des articulations, techniques d'utilisation des appareils, thérapie active).

S6- Pendant l'ensemble du processus, instaurer une relation de confiance avec l'animal et son propriétaire.

M5- Identifier les cas de maladies contagieuses et d'épizooties et prendre les mesures nécessaires.

S7- Avoir des entretiens ciblés avec le propriétaire de l'animal et les autres parties prenantes.

M6- Identifier les infractions à la loi sur la protection des animaux et prendre les mesures nécessaires.

S8- Formuler et expliquer les éléments de physiothérapie utilisés de manière adaptée à son interlocuteur.

 

S9- Garder son calme dans les situations stressantes.

 

S10- Agir de manière écologique.




D: Traiter l'animal

Description du processus de travail

Sur la base de son plan de traitement, le physiothérapeute pour animaux (PA) traite l'animal avec les méthodes appropriées. Il utilise pour cela les techniques manuelles, les appareils et/ou la thérapie active adaptés à la situation de l'animal.

Il contrôle et évalue à l'aide des critères et des indicateurs définis dans le plan de traitement le déroulement et l'efficacité de son traitement.

Il revoit le diagnostic après chaque traitement et avant le traitement suivant. Il repère s'il y a une amélioration ou une aggravation des symptômes ou si l'état reste stable. Il analyse à l'aide du diagnostique révisé s'il s'agit toujours d'un cas relevant de la physiothérapie ou si la physiothérapie se heurte à ses limites. Le PA repère également l'apparition éventuelle de signes d'une maladie contagieuse, d'une épizootie ou d'une infraction à la loi sur la protection des animaux. Auquel cas il sollicite d'autres professionnels en fonction de la situation et prend les
mesuresnécessaires.

Le PA établit un programme à domicile avec des exercices actifs et passifs, qui soutiennent le traitement de manière ciblée et le stabilisent. Il explique les exercices et leur utilité au propriétaire de l'animal et lui donne des instructions de manière compétente. Le PA supervise le propriétaire de l'animal dans la mise en œuvre des exercices et contrôle et corrige ceux-ci jusqu'à ce qu'ils soient effectués correctement.

Le PA complète le diagnostic s'il obtient pendant le traitement des informations nouvelles ou complémentaires et s'il perçoit des changements.

Le PA documente en permanence l'évolution du traitement.

Contexte

Le PA utilise les techniques et les mesures de physiothérapie qu'il a sélectionnées via un plan de traitement ciblé et individualisé. Celles-ci incluent le drainage lymphatique manuel, les techniques de traitement des tissus mous, les techniques de traitement des articulations, l'utilisation d'appareils et la thérapie active. Il dose leur intensité, leur durée, leur fréquence et leur direction, afin de pouvoir les ajuster à tout moment en fonction de l'animal sans entraver le cours du traitement. Il adapte en outre sa technique de traitement à la position et à l'état de l'animal, réagit aux situations imprévues lors du traitement (comportement de l'animal et environnement) et adopte des solutions constructives. Le PA doit pour cela disposer deconnaissances approfondies dans les domaines de l'anatomie fonctionnelle, la biomécanique, la pathologie et le comportement de l'animal.

Le travail du PA exige de lui un haut niveau d'indépendance et un grand sens des responsabilités ainsi que la capacité à se remettre en question et à évaluer régulièrement sa propre activité. Il analyse l'efficacité de ses mesures thérapeutiques à l'aide des critères et indicateurs qu'il a définis au préalable à chaque étape du traitement et il utilise le clinical reasoning et le concept flag de manière rigoureuse. Le PA surveille si les facteurs de risque changent ou si de nouveaux apparaissent, par exemple si l'animal boîte ou si la douleur s'intensifie. Sur cette base, le PA vérifie en permanence l'hypothèse posée à partir de son analyse du diagnostic, la réfute si nécessaire et la reformule.

Ce faisant, il reconnaît et respecte ses limites professionnelles et sollicite éventuellement d'autres spécialistes. Il respecte le rôle et les valeurs éthiques du PA et évite ainsi que l'animal soit soumis à un traitement insuffisant ou excessif et souffre inutilement. Le PA garde son calme même dans les situations stressantes et argumente de manière rigoureuse.

Le PA vérifie lors de chaque nouveau contact avec l'animal si la situation a évolué en termes de maladies contagieuses et d'épizooties. Il repère les signaux d'alarme immédiatement et prend les mesures nécessaires. Il fait preuve de la même vigilance concernant des signes éventuels d'infraction à la loi sur la protection des animaux. Il repère les signes éventuels et cherche à recueillir des informations détaillées lors d'entretiens ciblés avec le propriétaire de l'animal et l’entourage.

Le traitement de physiothérapie ne se limite pas à l'action directe du PA au contact de l'animal. Il est d'autant plus efficace qu'il est intégré dans le quotidien de celui-ci. Dans le cadre du traitement, le PA choisit donc des exercices à domicile individualisés, qui soient le plus bénéfiques possible pour l'animal et correspondent aux capacités et aux possibilités de son propriétaire. Il explique à celui-ci l'utilité et l'importance de l'exercice, lui donne des instructions et contrôle la mise en œuvre.

Le traitement de physiothérapie peut également impliquer l'intervention d'autres professionnels. Le PA mentionne pour cela dans la documentation du cas les éléments essentiels pour le bon déroulement de la thérapie en utilisant un langage et une terminologie corrects et clairs. Cela permet et facilite la discussion avec les collègues de travail et les autres professionnels ainsi qu'éventuellement la poursuite du traitement par d'autres professionnels.

Le travail du PA peut, selon l'animal traité, être également éprouvant sur le plan physique et psychique. Pendant toute la durée du traitement, le PA surveille donc sa posture. Il reconnaît et respecte ses limites en termes de capacités physiques (par exemple si un PA de petite taille doit traiter un très grand cheval). Il adapte ses techniques en conséquence ou choisit une autre méthode de physiothérapie. Il reconnaît et respecte également ses limites psychiques et reste calme même face à un animal difficile ou à un propriétaire d'animal perturbé.

Le PA veille aussi à respecter les critères écologiques pendant toute la durée du traitement, en particulier lorsqu'il utilise des appareils ou d'autres accessoires comme des bandages ou des pansements.


Compétences opérationnelles professionnelles

Dispositions thématiques plus précises/
Contenus

Critères de performance

Les physiothérapeutes pour animaux diplômés sont capables de:

D1- Traiter l'animal avec les méthodes adaptées.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Techniques thérapeutiques

  • sélectionner des mesures de physiothérapie adaptées à la situation de l'animal (techniques manuelles, appareils, thérapie active) et justifier le choix de manière rigoureuse.
  • mettre en œuvre les mesures de physiothérapie de manière correcte sur le plan scientifique.

D2- Contrôler l'efficacité de la thérapie à l'aide des critères et des indicateurs choisis.

Diagnostic et documentation

  • pendant la thérapie et lors de la révision du diagnostic, vérifier les critères et les indicateurs pour assurer l'efficacité du traitement et les interpréter de manière correcte sur le plan scientifique.

D3- Réévaluer le diagnostic.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

épizooties, maladies contagieuses

  • revoir, analyser et interpréter le diagnostic de manière rigoureuse sur le plan scientifique.

D4- Reconnaître les limites des possibilités de la physiothérapie pour animaux et agir en fonction de la situation.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Compétence sociale

Législation sur la protection des animaux

épizooties, maladies contagieuses

Concept flag

Clinical reasoning

  • reconnaître et énoncer ses propres limites professionnelles et trouver les solutions adéquates.
  • reconnaître et énoncer les limites du traitement et trouver les solutions adéquates.
  • solliciter d'autres professionnels en fonction de la situation.

D5- Donner des instructions au propriétaire de l'animal concernant les exercices à réaliser à domicile et surveiller leur mise en œuvre.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Établissement du diagnostic et documentation, formes de thérapie active et passive/exercices à domicile

Compétence sociale

Relation client

  • choisir les bons exercices à domicile et justifier son choix.
  • les adapter individuellement à l'animal et à son propriétaire.
  • expliquer de manière adéquate au propriétaire de l'animal l'utilité et l'importance de l'exercice.
  • expliquer de manière adéquate les exercices au propriétaire de l'animal, lui donner des instructions et contrôler la mise en œuvre des exercices.

D6- Compléter le diagnostic.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

  • prendre en compte les nouvelles données au cours du traitement, compléter le diagnostic de manière fondée scientifiquement et intégrer ces données dans la suite du traitement.

D7- Documenter le déroulement de la thérapie.

Diagnostic et documentation

  • documenter de manière scientifique et rigoureuse sur le plan terminologique les aspects pertinents et significatifs de l'évolution du traitement.

Méthodes et procédés spéciaux

Compétences sociales et personnelles

M1- Analyser et appliquer ses connaissances anatomiques et biomécaniques de manière fonctionnelle et pertinente selon le cas.

S1- Témoigner d'une claire compréhension de son rôle et des valeurs éthiques du physiothérapeute pour animaux.

M2- Effectuer l'analyse des facteurs de risque (concept flag) de manière cyclique et rigoureuse.

S2- Reconnaître, citer et respecter ses propres compétences et limites professionnelles.

M3- Appliquer le procédé du clinical reasoning de manière cyclique et rigoureuse.

S3- Avoir une réflexion critique et remettre en question ses propres décisions et actions.

M4- Maîtriser les différentes techniques et mesures de physiothérapie (drainage lymphatique manuel, techniques de traitement des tissus mous, techniques de traitement des articulations, techniques d'utilisation des appareils, thérapie active).

S4- Faire preuve de flexibilité lorsque la situation de l'animal évolue et que de nouveaux aspects se manifestent en rapport avec la maladie et la problématique de l'animal.

M5- Identifier les cas de maladies contagieuses et d'épizooties et prendre les mesures nécessaires.

S5- Respecter ses propres limites physiques et psychiques et savoir se régénérer.

M6- Identifier les infractions à la loi sur la protection des animaux et prendre les mesures nécessaires.

S6- Pendant l'ensemble du processus, instaurer une relation de confiance avec l'animal et son propriétaire.

 

S7- Avoir des entretiens ciblés avec le propriétaire de l'animal et les autres parties prenantes.

 

S8- Formuler et expliquer les éléments de physiothérapie utilisés de manière adaptée à son interlocuteur.

 

S9- Garder son calme dans les situations stressantes.

 

S10- Agir de manière écologique.




E: Assurer la coordination du cas

Description du processus de travail

Après un traitement, le physiothérapeute pour animaux (PA) discute de la suite du processus avec le propriétaire de l'animal concernant la gestion du mouvement, les activités possibles et l'observation du comportement général et moteur de l'animal. Si nécessaire, le PA le dirige vers un autre professionnel.

Le PA informe toutes les parties prenantes sur le cas et le traitement. Si nécessaire, le PA propose une réunion centrée sur l'analyse et la discussion du cas. Le PA apporte sa contribution professionnelle à l'élaboration commune d'une solution. Il documente pour finir les conclusions de la discussion sur le cas.

Le PA instruit l'ensemble des personnes qui constituent l’entourage de l'animal en fonction du cas et les aide à mettre en œuvre ses instructions. L’entourage inclut d'une part le propriétaire de l'animal et ses proches et d'autre part les autres professionnels de santé, tels que l'assistant en médecine vétérinaire ou le soigneur animalier.

Le PA informe le propriétaire de l'animal de l'évolution du traitement. Si nécessaire, le PA discute avec lui les questions éthiques en rapport avec le traitement de l'animal. Selon la situation, il peut conseiller également les personnes qui constituent l’entourage.

Lors de tous ses contacts, le PA communique de manière compréhensible, adaptée à l'interlocuteur et empathique.

Contexte

Pour assurer durablement l'efficacité d'une physiothérapie pour animaux ou pour la renforcer, il est souvent nécessaire de prendre des mesures sur le long terme. Pendant et après le traitement, il appartient au propriétaire de l'animal de décider de la suite, en se basant sur les conseils du PA. Le PA discute avec lui de la suite du processus en tenant compte de ses connaissances, de sa compréhension et de ses capacités ainsi que de sa personnalité.

Si le traitement doit être poursuivi par d'autres professionnels (par exemple médecin vétérinaire, assistant en médecine vétérinaire, soigneur animalier, entraîneur), le PA assure la collaboration interdisciplinaire, en discutant du cas avec les professionnels impliqués. Il documente ensuite la discussion de sorte que des tiers puissent, à tout moment, comprendre clairement quels sont les professionnels impliqués, ce qui a été décidé et qui assume quelle responsabilité pour la suite.

Intégrer l’entourage plus large de l'animal peut être d'une grande importance pour l'efficacité du traitement sur le long terme. Le PA intègre toutes les personnes importantes qui constituent l’entourage de l'animal durant le traitement, afin que celui-ci puisse être mis en place de manière optimale. Il instruit ces personnes en fonction de leur tâche et de leur rapport avec l'animal, par exemple pour permettre un soin optimal de l'animal, la poursuite de son traitement, de son entraînement, l'utilisation d'accessoires ou d'exercices à domicile.

Les observations quotidiennes du propriétaire de l'animal et de l’entourage élargi ont une grande importance pour le traitement. Le PA doit interpréter correctement sur le plan scientifique les commentaires du propriétaire de l'animal et des autres personnes et mettre en relation avec le traitement en cours. Il pose des questions ciblées pour obtenir les informations nécessaires et conseille les personnes quant à la suite du processus.

Le PA conseille souvent aussi le propriétaire de l'animal sur des questions et des décisions éthiques. Il propose notamment des solutions constructives dans des situations comme par exemple la fin de la carrière sportive de l'animal, une diminution durable de la capacité de charge de l'animal ou la possibilité d'une autre forme d'entraînement. Il incombe également au PA de reconnaître l'utilité de poursuivre les traitements ou s'il est contraire à la loi sur la protection des animaux de les poursuivre ceux-ci et de prolonger ainsi les souffrances de l'animal. Il conseille et accompagne le propriétaire de l'animal dans ces situations difficiles et peut lui montrer des perspectives qu'il n’est pas en mesure de voir à ce moment. Le PA reconnaît dans ces moments ses propres limites et les respecte. Il reste calme même dans des situations éprouvantes pour les parties prenantes et cherche à trouver un consensus constructif.Cela exige de sa part un haut degré d'empathie.


Compétences opérationnelles professionnelles

Dispositions thématiques plus précises/
Contenus

Critères de performance

Les physiothérapeutes pour animaux diplômés sont capables de:

E1- Discuter de la démarche à adopter avec le propriétaire de l'animal.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic

Clinical Reasoning, concept flag

Relation client, communication

  • analyser la suite du processus et intégrer les ressources de l’entourage.
  • formuler et justifier la suite du processus en s'adaptant à l'interlocuteur.

E2- Si nécessaire, proposer au propriétaire de consulter un autre professionnel avec l'animal.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Clinical Reasoning, concept flag

Communication

  • analyser, justifier et décider de manière rigoureuse vers quel professionnel il convient de transférer l'animal.
  • reconnaître et énoncer ses propres compétences et limites professionnelles.
  • initier et mettre en œuvre l'orientation vers d'autres professionnels de manière correcte sur le plan scientifique.

E3- Discuter le cas avec les autres professionnels impliqués et documenter cette démarche.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Clinical Reasoning, concept flag

Communication

  • communiquer avec les professionnels impliqués en s'adaptant à l'interlocuteur.
  • assurer la coordination du cas de manière compétente et en respectant les rôles et les tâches des différentes parties prenantes.
  • documenter rigoureusement la discussion du cas et de manière compréhensible et rigoureuse pour les parties prenantes.

E4- Donner des instructions et des conseils aux personnes impliquées.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Clinical Reasoning, concept flag

Communication

Activités de l'animal

Équipement et appareils

Exercices à domicile

  • identifier et mentionner de manière rigoureuse l’entourage pertinent en fonction du cas.
  • identifier et mentionner de manière rigoureuse les instructions pertinentes en fonction du cas.
  • instruire et guider l’entourage de manière rigoureuse et adaptée en s'adressant à l'interlocuteur.

E5- Informer le propriétaire de l'animal de l'évolution du traitement.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Clinical Reasoning, concept flag

Communication

Activités de l'animal

Équipement et appareils

Exercices à domicile

Relation client, communication

  • choisir et utiliser les moyens appropriés pour obtenir des informations auprès du propriétaire de l'animal.
  • mentionner et maîtriser les contraintes des différents moyens d'information.
  • informer le propriétaire de l'animal de manière ciblée concernant le déroulement du traitement.

E6- Discuter des questions éthiques liées au traitement de l'animal avec son propriétaire.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Clinical Reasoning, concept flag

Communication

Relation client

Activités de l'animal

Équipement et appareils

Législation sur la protection des animaux

  • reconnaître et énoncer ses propres compétences et limites professionnelles.
  • reconnaître et énoncer les valeurs éthiques et les dilemmes que présente le traitement de l'animal dans le cas concret.
  • reconnaître et énoncer les perspectives et les limites du traitement de l'animal dans le cas concret.
  • sur cette base, donner au propriétaire de l'animal des recommandations réfléchies sur le plan éthique.

E7- Conseiller l’entourage de l'animal de manière appropriée et en utilisant différents moyens de communication.

Anatomie fonctionnelle, biomécanique, pathologie

Diagnostic et documentation

Clinical Reasoning, concept flag

Communication

Activités de l'animal

Équipement et appareils

Exercices à domicile

Communication

  • identifier et maîtriser les moyens d'information appropriés et leurs différentes contraintes dans le cadre d'une consultation(par exemple lors d’un contact direct ou télephonique, ou par courrier électronique etc.)
  • communiquer adéquatement avec l'interlocuteur.

Méthodes et procédés spéciaux

Compétences sociales et personnelles

 

S1- Témoigner d'une claire compréhension de son rôle et des valeurs éthiques du physiothérapeute pour animaux.

 

S2- Reconnaître, citer et respecter ses propres compétences et limites professionnelles.

 

S3- Avoir une réflexion critique et remettre en question ses propres décisions et actions.

 

S4- Faire preuve de flexibilité lorsque la situation de l'animal évolue et que de nouveaux aspects se manifestent en rapport avec la maladie et la problématique de l'animal.

 

S5- Respecter ses propres limites physiques et psychiques et savoir se régénérer.

 

S6- Pendant l'ensemble du processus, instaurer une relation de confiance avec l'animal et son propriétaire.

 

S7- Avoir des entretiens ciblés avec le propriétaire de l'animal et les autres parties prenantes.

 

S8- Formuler et expliquer les éléments de physiothérapie utilisés de manière adaptée à son interlocuteur.

 

S9- Garder son calme dans les situations stressantes.







F: Assurer la gestion de l'entreprise

Description du processus de travail

Les physiothérapeutes pour animaux (PA) travaillent généralement en temps que professionnels indépendants et sont en mesure de développer et de gérer leur entreprise de manière rentable. Ils élaborent un business plan, calculent le budget et souscrivent toutes les assurances pertinentes pour l'entreprise.

Le PA assure le financement à court et à moyen terme de son activité via la planification, la mise en œuvre et la vérification des processus financiers pertinents. Il établit pour cela un plan de financement sur plusieures années ainsi que le budget annuel et définit les données financières pertinentes pour son cabinet de physiothérapie pour animaux. Il analyse le bilan et le compte des résultats en vue de maximiser les profits. Il veille à assurer la liquidité à l’aide du monitoring des indicateurs pertinents et gère rigoureusement les rappels. Le PA doit assurer la bonne gestion de la facturation et la conformité de sa comptabilité.

Le PA planifie et met en place les mesures marketing les plus efficaces pour son activité.

Le PA veille à assurer une bonne gestion de sa clientèle et son plan de travail ainsi qu'à mettre en place les infrastructures et le matériel de travail dont il a besoin.

Contexte

La plupart des PA exercent leur activité à titre indépendant et gèrent leur propre entreprise, dans laquelle ils travaillent à temps plein ou à temps partiel. Ils doivent donc trouver leur place professionnelle dans le secteur de la médecine complémentaire pour animaux et élaborer une stratégie d'entreprise réaliste. L'élaboration d'un business plan exige de la part du PA de la prévoyance et l'analyse autonome des clients potentiels. Pour cela, le PA doit connaître les différents besoins des clients dans son aire géographique et être en lien avec les personnes susceptibles de lui adresser des clients, notamment avec les vétérinaires ainsi qu'avec les cliniques de sa région.

Pour gérer l'entreprise de manière rentable, le PA doit s'assurer à bon escient contre les risques. Il doit en outre gérer ses finances aussi bien à court qu'à long terme et se conformer à la loi dans l'établissement des documents (factures, rappels, comptabilité, livre de caisse, paiement des assurances et des impôts).

Pour développer et entretenir sa clientèle, le PA évalue les différentes mesures marketing possibles, par exemple petites annonces, présentations, articles dans des revues spécialisées, site Web ou présence dans des salons ou lors de manifestations sportives ainsi que dans les médias sociaux. Il analyse quelles sont les mesures les plus efficaces et les plus lucratives.

Au cours de ses activités, le PA doit prévoir et assurer de manière efficace l'administration et la planification du travail ainsi que l'infrastructure et les ressources nécessaires. Le PA consacre un dossier à chaque client et tient à jour tous les documents de manière complète, rigoureuse et exacte. Il gère rigoureusement la facturation et contrôle les encaissements. S'il délègue ces tâches à des tiers, il supervise le processus, guide la personne qui l'aide et la contrôle.

Pour garantir la rentabilité, le PA planifie la semaine de travail et chaque jour de travail de manière économique et écologique. Ainsi, il peut par exemple être judicieux d'organiser les traitements hors du cabinet au niveau régional, afin de prendre en compte les aspects écologiques et économiques. Il doit établir clairement son planning et honorer ses rendez-vous.

Le PA doit évaluer ses besoins en matière d'infrastructures et de locaux et peser les avantages et les inconvénients des différentes possibilités comme l'achat, la location ou l'intégration dans son propre logement ou dans un cabinet de physiothérapie humaine.

Le PA évalue et analyse également les besoins en matériel et en équipements, connaît les avantages et les inconvénients des différentes possibilités de financement et choisit la solution appropriée pour lui en prenant en compte les aspects économiques et écologiques.


Compétences opérationnelles professionnelles

Dispositions thématiques plus précises/
Contenus

Critères de performance

Les physiothérapeutes pour animaux diplômés sont capables de:

F1- Mettre en place sa propre entreprise.

Élaboration d'une stratégie

Comptabilité

Assurances, y compris assurance de responsabilité professionnelle

Gestion de l'activité indépendante

  • analyser l'offre de médecine complémentaire pour animaux existante dans le domaine d'activité pertinent en termes géographiques et de contenu.
  • analyser les besoins des clients potentiels et des professionnels susceptibles de le recommander.
  • définir les prestations de services de son entreprise en s'appuyant sur l'analyse de l'offre et des besoins.
  • sur cette base, élaborer un business plan réaliste pour son entreprise.
  • établir un budget réaliste.
  • énoncer et souscrire les assurances pertinentes pour son entreprise.

F2- Gérer les finances et le controlling.

Comptabilité

  • établir un plan de financement réaliste pour une entreprise indépendante.
  • établir un bilan et un compte de résultat correct et les analyser.
  • établir correctement les factures et mettre en œuvre un controlling efficace.
  • gérer correctement les rappels.
  • identifier et couvrir ses besoins en liquidités.
  • gérer sa comptabilité conformément à la loi.

F3- Prévoir et mettre en œuvre des mesures marketing.

Marketing

  • analyser, planifier et mettre en œuvre les mesures marketing adéquates dans son domaine d'activité en termes géographiques et de contenu.

F4- Assurer le bon fonctionnement de l'administration et planifier son travail.

Gestion de l'activité indépendante

  • établir et gérer un dossier de patient complet et exact.
  • planifier son travail de manière adéquate sur le plan économique et écologique.

F5- Gérer l'infrastructure et les équipements de travail.

Gestion de l'activité indépendante

  • évaluer et mettre en place l'infrastructure appropriée.
  • choisir et mettre en place les équipements nécessaires de façon satisfaisante sur le plan économique et écologique.

Méthodes et procédés spéciaux

Compétences sociales et personnelles

 

S2- Reconnaître, citer et respecter ses propres compétences et limites professionnelles.

 

S3- Avoir une réflexion critique et remettre en question ses propres décisions et actions.

 

S5- Respecter ses propres limites physiques et psychiques et savoir se régénérer.

 

S10- Agir de manière écologique.





G: Assurer le management de la qualité

Description du processus de travail

Le physiothérapeute pour animaux est tenu d'assurer le management de la qualité dans tous ses processus de travail. Cela inclut, outre la qualité du traitement, le respect des conditions-cadres.

Le PA assure la sécurité des personnes et des animaux pendant le traitement. Il choisit et aménage le lieu et l'espace du traitement de manière sécure pour les personnes et les animaux.

Il garantit en outre à toutes les étapes le respect des règles d'hygiène, s'agissant de sa propre personne, des locaux et du matériel utilisé.

Dans le cadre de l'assurance qualité et du développement de son activité, le PA évalue régulièrement son travail de manière critique. Il organise pour cela des intervisions et des consultations sur les cas avec d'autres physiothérapeutes pour animaux et d'autres professionnels.

Par ailleurs, le PA planifie sa propre formation continue de manière ciblée et la met à exécution. Il analyse les nouvelles connaissances issues des études/rapport de cas scientifiques et les intègre dans son quotidien professionnel.

Contexte

Le PA travaille de manière très autonome et doit garantir de façon responsable, à l’aide de mesures ciblées, la qualité de son travail et la développer continuellement. Cela concerne aussi bien les compétences scientifiques et méthodologiques que les compétences sociales et personnelles du PA. Il doit s'informer de manière indépendante sur les nouveaux thèmes et méthodes pertinents dans la physiothérapie pour animaux et se tenir au courant de l'état actuel des connaissances dans sa profession. Il doit également entretenir ses compétences personnelles et sociales, en engageant par exemple une réflexion critique continue sur son propre travail ou en échangeant avec différents groupes professionnels.

Une autre condition importante pour assurer la qualité du traitement est d'assurer la sécurité du travail dans des situations non prévisibles ou qui changent rapidement. Le PA doit observer et apprécier le comportement des différentes espèces animales (prédateurs et animaux de fuite) et de leur entourage. Souvent il doit trouver une solution constructive pour pouvoir poursuivre son travail en toute sécurité. Quand par exemple un cheval apeuré fait preuve de nervosité face au vent, le PA doit en tenir compte et trouver un lieu de traitement abrité. Pour choisir le lieu du traitement (salle ou écurie), le PA identifie les sources de danger et les élimine, par exemple un sol glissant, des nuisances sonores et la présence d'autres animaux et de personnes. Le PA installe également les appareils nécessaires de façon responsable et prévoyante en termes de sécurité, par exemple en évitant les risques de trébucher sur un câble électrique ou des appareils présentant un risque de sécurité. La sécurité du travail requiert en outre le port d'une tenue appropriée. Celle-ci doit être adaptée à la météo et à l'espèce animale, par exemple des chaussures à embout en acier ou des textiles résistants.

Dans le cadre de l'assurance qualité, il doit également respecter des mesures d'hygiène. Le PA nettoie et désinfecte par exemple régulièrement ses vêtements de travail, ses appareils, les surfaces de traitement et les locaux ainsi que les parties du corps qui ont été en contact avec l'animal traité. En cas d'épizootie et de maladie contagieuse, il renforce les précautions d'hygiène (désinfection, gants ou vêtements de protection).


Compétences opérationnelles professionnelles

Dispositions thématiques plus précises/
Contenus

Critères de performance

Les physiothérapeutes pour animaux diplômés sont capables de:

G1- Garantir la sécurité du travail dans les différents contextes de travail.

comportement de l'animal

sécurité du travail

vêtements de travail

législation sur la protection des animaux

  • observer, décrire et interpréter rigoureusement le comportement de l'espèce animale et de l'animal particulier.
  • identifier, citer et éliminer suffisamment tôt les sources de danger dans les différentes situations de traitement.
  • choisir une tenue de travail adéquate.

G2- Garantir l'hygiène dans tous les processus de travail.

mesures d'hygiène

précautions en cas d'épizootie et de maladie contagieuse

  • connaître et appliquer correctement les mesures générales d'hygiène.
  • identifier et appliquer correctement les mesures d'hygiène spéciales en cas de maladies contagieuses et d'épizooties.

G3- Évaluer en continu son propre travail.

gestion et management de la qualité

  • évaluer en permanence et de manière critique son propre travail en ce qui concerne tous les aspects de la qualité.
  • analyser et mettre en place les mesures pertinentes pour l'optimisation de la qualité de son propre travail.

G4- Mettre en place un processus de supervision/ consultation du cas avec d'autres physiothérapeutes pour animaux et/ou d'autres professionnels.

gestion et management de la qualité

connaissances professionnelles spécifiques

compétences personnelles et sociales

  • planifier et mettre en place de manière rigoureuse et compétente une intervision  /consultation sur le cas avec d'autres physiothérapeutes pour animaux et/ou d'autres professionnels.

G5- Planifier et mettre à exécution sa propre formation continue.

gestion et management de la qualité
connaissances professionnelles générales

  • analyser ses propres lacunes en termes de compétences professionnelles et prendre les mesures appropriées.

G6- Analyser les nouvelles connaissances issues des études/rapports de cas scientifiques et les intégrer dans le quotidien professionnel.

connaissances professionnelles générales

  • comprendre la littérature scientifique et en tirer les conséquences pour sa propre pratique.

Méthodes et procédés spéciaux

Compétences sociales et personnelles

 

S1- Témoigner d'une claire compréhension de son rôle et des valeurs éthiques du physiothérapeute pour animaux.

 

S2- Reconnaître, citer et respecter ses propres compétences et limites professionnelles.

 

S3- Avoir une réflexion critique et remettre en question ses propres décisions et actions.

 

S4- Faire preuve de flexibilité lorsque la situation de l'animal évolue et que de nouvelles questions se posent en rapport avec la maladie et la problématique de l'animal.

 

S5- Respecter ses propres limites physiques et psychiques et savoir se régénérer.

 

S6- Pendant l'ensemble du processus, instaurer une relation de confiance avec l'animal et son propriétaire.

 

S7- Avoir des entretiens ciblés avec le propriétaire de l'animal et les autres parties prenantes.

 

S9- Garder son calme dans les situations stressantes.

 

S10- Agir de manière écologique.